Coopératives, OBNL, fondations, organismes communautaires, ONG…

Tous font partie d’un secteur incompris par la société; le secteur pluriel, aussi appelé société civile. Ce secteur, caractérisé par des orientations et une structure de gouvernance largement influencée par la création de valeurs sociales, se veut comme un alter ego des secteurs privés et publics. C’est en assistant récemment à une conférence de Henry Mintzberg lors du Forum Social Mondial qu’il a été possible de comprendre réellement l’étendue de ce secteur. Au Québec seulement, le chiffre d’affaires du secteur pluriel vaut plus de 40 milliards de $. En effet, un large éventail d’organisations fait partie de ce système, prenons par exemple les Coops fédérées, Desjardins et Centraide. D’ailleurs, selon Henry Mintzberg, le Québec et le Brésil sont des leaders du secteur pluriel en termes d’économie sociale.

En quoi est-il innovant?

Selon Mintzberg, la chute du mur de Berlin en 1989 a été interprétée aux yeux du monde comme une victoire écrasante du capitalisme financier et de la liberté individuelle. D’après lui, un déséquilibre s’est ensuite créé, car un rapport de force du secteur privé face au secteur public façonne à présent le paysage socioéconomique d’une bonne partie de la planète. Effectivement, étant trop axé sur le profit, il est possible de croire que notre système économique a atteint des limites. Les inégalités sociales dans les pays de l’OCDE n’ont jamais été aussi élevées. Un équilibre entre ces trois secteurs est alors essentiel selon Mintzberg. C’est la diversité des acteurs, l’approche démocratique et la recherche d’une qualité de vie collective qui différencie cette forme d’organisation des entreprises privées traditionnelles. Effectivement, ces entités n’ayant pas le profit à court terme comme unique but, elles sont en fait disposées à mettre en place des stratégies sur le long terme et donc à créer des impacts positifs sur la société. C’est justement dans cette perspective que le secteur pluriel innove, étant donné qu’il est redevable non seulement de ses bénéficiaires, mais aussi de la société et de l’acceptabilité sociale de ses actions.

Les tendances du secteur pluriel et leurs impacts sur les gestionnaires de projet

Ces formes d’organisations modifient tranquillement les pratiques traditionnelles en gestion de projet. De par leurs valeurs et leur culture davantage axées sur la collaboration et le partage, elles requièrent du gestionnaire de projet une approche plus participative et inclusive que ce soit auprès de ses collègues, bénéficiaires ou toute autre partie prenante. Plutôt qu’un argumentateur aguerri, le gestionnaire de projet des organisations collectives se doit d’être avant tout un bon collaborateur, conciliateur et animateur afin de solliciter l’engagement et la contribution de tous les acteurs projets, car c’est exactement ce qui fait la force de ce type d’organisation. Le gestionnaire de projet doit donc développer des aptitudes spécifiques pour gérer la complexité des relations entre ses parties prenantes de manière à favoriser l’engagement.

En conclusion

Le secteur pluriel offre des alternatives durables pour toutes sociétés. Les enjeux tels que l’épuisement des ressources naturelles, la croissance démographique et la fragilité économique mondiale, auxquels notre civilisation est confrontée nous oblige à revoir nos formes et structures organisationnelles. Plusieurs chercheurs s’entendent à dire que les organisations du futur seront collectives. La nouvelle génération de gestionnaires de projet a donc intérêt à travailler au développement de nouvelles compétences politiques et mobilisatrices. Le projet Mosaïca sera justement une belle opportunité d’analyser les façons d’allier les pratiques en gestion de projet aux contextes des organisations du secteur pluriel qui prennent davantage en compte les externalités environnementales et sociales, contrairement aux organisations traditionnelles qui sont surtout redevables à la loi et à leurs actionnaires.

Article rédigé par Samir Sabar

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *