« Southeast Asia is expected to grow faster than the Asia average and to add about 174 million people by 2050 » (Asian Development Bank, 2015). En effet, l’accroissement de la population dans l’Asie du Sud-est, joint à la croissance des migrations des populations vers les grandes villes génèrent divers défis pour celles-ci. Ces métropoles doivent inévitablement établir un plan durable pour répondre à la demande croissante des services publics. Ainsi, les villes intelligentes doivent davantage accroître la qualité et la performance des services urbains, réduire la consommation d’énergie et promouvoir l’engagement des citoyens. Pour ce faire, les grandes villes devront impérativement développer les domaines liés aux technologies de l’information des services gouvernementaux, des transports publics, des soins de santé et de la gestion des eaux usées et des déchets (www.smartcitiesasia.com).

LA GRANDE RÉGION DE KUALA LUMPUR : MOTEUR ÉCONOMIQUE DE LA MALAISIE

La Malaisie compte aujourd’hui plus de 27 millions d’habitants sur son territoire dont près de 1,7 million en habite la capitale; Kuala Lumpur (Devillers et al., s.d.). La grande région de Kuala Lumpur, aussi connue sous le nom de Greater Kuala Lumpur ou de Klang Valley, représente dix municipalités soit; Kuala Lumpur, Klang, Kajang, Subang Jaya, Petaling Jaya, Selayang, Shah Alam, Ampang Jaya, Perbadanan Putrajaya et Sepang (Greater Kuala Lumpur & Klang Valley, 2012). Cette région, considérée comme le moteur économique de la Malaisie, est particulièrement reconnue pour son Multimedia Super Corridor, ses systèmes de gestion en temps réel des transports en commun et son Advanced Mapping Platform (www.worldpopulationreview.com).

CYBERJAYA : LE MULTIMEDIA SUPER CORRIDOR

Située à environ 30 kilomètres au sud de la capitale, Cyberjaya est une ville intelligente du district de Sepang reconnue pour son caractère innovant depuis le plan du gouvernement malaisien de 1996 (Angelidou, 2015). L’orientation principale de ce plan est de promouvoir l’innovation et l’économie du savoir à travers des efforts technologiques majeurs. Ainsi, la ville de Cyberjaya est devenue un leader dans les technologies de l’information et de la communication et attire diverses entreprises multinationales œuvrant dans ce domaine. Divisée en quatre zones principales, cette ville comporte ainsi une zone réservée aux entreprises, une seconde pour les institutions publiques, une troisième axée sur la vie commerciale et une dernière pour les quartiers résidentiels. Indubitablement, la caractéristique majeure de la ville de Cyberjaya est l’intégration de technologies de pointe à travers les infrastructures et les équipements de la ville, optimisant ainsi les activités de cette Smart city. On y retrouve par exemple des concepts innovateurs tels que, des Smart School, des e-business ou encore un système d’identification personnelle de haute technologie (Angelidou, 2015).

KUALA LUMPUR : UN NOUVEAU CONCEPT INNOVATEUR DE TRANSPORT PUBLIC

La technologie Prasarana, un système de gestion avancé permettant l’intégration des systèmes de contrôle et d’opérationnalisation des métros et des monorails, renouvelle le fonctionnement du centre de contrôle des transports de la ville. Ce nouveau système, grâce à un suivi centralisé, permanent et en temps réel, permet l’accroissement considérable de l’efficience opérationnelle des transports ainsi qu’une réduction globale des coûts qui lui sont attribués (The most innovative systems return to Kuala Lumpur’s metro and monorail, 2013).

MALAISIE : UNE TECHNOLOGIE BASÉE SUR LE ADVANCED MAPPING PLATFORM

Grâce à la technologie Advanced Mapping Platform, la Malaisie connaît une grande augmentation du nombre de villes intelligentes. Cette technologie permet d’intégrer les données provenant de différentes sources à travers diverses organisations pour créer une vue d’ensemble dynamique des informations. Globalement, les Smart Mapping Technology permettent aux gouvernements d’obtenir une vision macrologique des activités des villes visant à améliorer plusieurs services publics tels que le système de santé, la qualité de l’eau et le transport de l’électricité en temps réel (Malaysia’s smart cities best built on advanced mapping platform, 2015).

Au final, en offrant un environnement technologique de pointe aux entreprises et à la population, la Malaisie a su attirer l’attention d’entreprises de renommées internationales telles que Motorola, Fujitsu ou encore Siemens qui ont choisi de s’y implanter.

Quels beaux apprentissages technologiques les membres du projet Inovasi feront sous peu! 😉

Article rédigé par Alexandre J. Bastien

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *